Lettre au très hon Justin Trudeau, Premier ministre du Canada – 21 mars 2020

Print Share

Partagez cette page

Publications en archives : Lettres

Le 21 mars 2020

Le très honorable Justin P. J. Trudeau, C.P., député
Premier ministre du Canada
Cabinet du Premier ministre

Édifice Langevin, 80 rue Wellington

OTTAWA, Ontario
K1A 0A2

Monsieur le Premier ministre,

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, a déclaré cette semaine qu’il ne suffit pas simplement d’aplanir la courbe du nombre de cas de COVID-19 à travers le pays – nous devons l’écraser. Nous sommes d’accord. Alors que des millions de Canadiens ont respecté les conseils des autorités sanitaires de pratiquer l’éloignement social et prendre d’autres précautions nécessaires, nombre d’individus continuent de vivre leur vie quotidienne avec peu ou pas de changements de comportement.

Nous savons, en tenant compte de l’expérience internationale, que cela signifie que le nombre de Canadiens infectés continuera de grimper en flèche. Le système de santé du pays sera débordé. Des milliers de Canadiens qui autrement pourraient être épargnés par la maladie mourront. Les gouvernements ont le pouvoir de réduire le nombre de morts, mais ils doivent agir de façon agressive, avec rapidité et détermination. En temps de crise, il est vital de communiquer de manière non-ambiguë et d’agir d’une seule voix.  Nous vous exhortons, vous et les dirigeants des provinces et territoires, à parler clairement et à l’unisson. À partir de maintenant, il faut ordonner à tous les Canadiens de rester à la maison, à moins que leur emploi ne soit essentiel et de ne quitter la maison que pour acheter de la nourriture et d’autres produits de première nécessité.  Il ne suffit plus de tous simplement les en aviser ou de les y inviter.  Monsieur le Premier ministre, chaque jour de retard coûtera des vies. Des experts de la santé du monde entier nous disent qu’un confinement de quelques semaines peut faire gagner suffisamment de temps pour contenir la propagation du virus. Ils nous disent qu’il est de beaucoup préférable de réagir trop fortement que de sous-estimer l’ampleur des mesures nécessaires. Plus vite nous agirons, plus il sera facile de réparer les dommages économiques et de permettre aux Canadiens de retourner au travail.

Nous saluons les mesures prises par votre gouvernement et d’autres partout au pays pour faire face à l’urgence sanitaire et fournir un soutien financier aux particuliers, aux familles et aux entreprises. Mais sur tous les fronts, beaucoup plus est requis. Les employeurs que nous représentons vous appuieront dans la prise des mesures les plus agressives possibles pour lutter contre la propagation de la COVID-19.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier ministre, nos salutations distinguées.

Inscrivez-vous à notre liste d’envoi pour recevoir des annonces importantes du Conseil canadien des affaires