Le Conseil canadien des affaires salue le plan du gouvernement fédéral pour « un environnement sain et une économie saine ».

par Goldy Hyder – Président et chef de la direction, Conseil canadien des affaires

Je le dis depuis longtemps — l’atteinte de l’objectif de réduction des GES du Canada dans le cadre de l’Accord de Paris est un projet ambitieux qui aura des implications importantes pour tous les Canadiens et toutes les Canadiennes. Des progrès dignes de ce nom ne seront possibles qu’en la présence d’une stratégie exhaustive qui intègre pleinement les rôles et les responsabilités des provinces et des territoires et qui s’appuie sur des partenariats constructifs avec les entreprises, les communautés autochtones et les intervenants.

« Les entreprises de premier plan du Canada prennent au sérieux la nécessité de combattre les changements climatiques en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, » affirme Goldy Hyder, président et chef de la direction. « Elles s’affairent à développer et à adopter les sources d’énergie, les produits et les technologies à faibles émissions qui joueront un rôle essentiel dans la transition à venir. »

Le Conseil des affaires est prêt à travailler avec tous les niveaux de gouvernement pour s’assurer que les entreprises canadiennes ont des règles claires, un cadre politique prévisible et un environnement propice à l’investissement qui leur permettront de demeurer des contributeurs majeurs au progrès économique et à la durabilité environnementale du Canada.