La mise à jour budgétaire doit inclure un plan de reprise et de croissance économique

par Goldy Hyder – Président et chef de la direction, Conseil canadien des affaires

Les chefs d’entreprise se pencheront sur la mise à jour économique et budgétaire fédérale prévue pour la semaine prochaine pour faire face à la fois à l’urgence sanitaire actuelle et aux perspectives à long terme de l’économie canadienne.

Arrêter la propagation du coronavirus doit rester la première priorité du gouvernement fédéral pour permettre aux particuliers et aux entreprises de tout le pays de reprendre leurs activités normales le plus rapidement possible.

« Une économie en santé requiert une population en santé. Le nombre de cas de COVID-19 augmente au pays et les canadiens sont de plus en plus frustrés avec les lignes directrices de la santé publique qui ne sont pas claires et contradictoires, » a déclaré Goldy Hyder, président et chef de la direction du Conseil canadien des affaires. « Il est grand temps d’avoir une approche coordonnée et claire. »

Il sera également très important d’avoir de l’aide financière pour les secteurs les plus touchés tel que les voyages, le tourisme et le secteur hôtelier pour s’assurer que les gens auront des emplois auxquels retourner lorsque la pandémie prendra fin.

Les plus grands employeurs du Canada rechercheront également un plan économique qui renforce la confiance et encourage les investissements du secteur privé et la création d’emplois. Un élément essentiel d’un tel plan est l’établissement d’un ancrage budgétaire clair.

Le mois dernier, le Conseil a écrit au premier ministre pour lui présenter un plan pour la croissance de l’économie canadienne. Il a également publié un rapport intitulé «Propulser une reprise vigoureuse : un plan de croissance économique pour le Canada», qui énonce des mesures pratiques que le pays peut prendre maintenant pour sortir de la crise plus fort qu’auparavant.