2021 : une année sous le signe de l’optimisme

par Victor Dodig – Président et chef de la direction, Banque Canadienne Impériale de Commerce

Tel que publié sur LinkedIn

Je suis très motivé et enthousiaste quant à l’année à venir. Grâce à tout ce que nous avons appris en 2020, je crois que le moment est venu de nous engager à bâtir un avenir meilleur en 2021. Je tiens donc à vous expliquer pourquoi je suis si optimiste à l’égard de la nouvelle année (et des années suivantes…)

Une vision pour prospérer

Dans notre rapport intitulé Catalyseur : une vision pour un Canada prospère en 2030, nous avons fait valoir que le Canada a besoin d’une nouvelle voie – une meilleure voie qui garantira à chacun une occasion de s’épanouir et de s’assurer un avenir meilleur. (Si vous n’avez pas encore lu le rapport, c’est le moment idéal pour en télécharger une copie.)

Depuis la publication de ce rapport, j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec des chefs d’entreprise et des leaders gouvernementaux de partout au Canada qui ont exprimé leur enthousiasme à l’égard de la façon dont le Canada pourrait devenir un endroit plus prometteur pour vivre, travailler et faire des affaires. Notre occasion est claire, importante et, surtout, réalisable.

D’autres collègues de partout dans le monde ont aussi lu le rapport et m’ont mentionné avoir commencé à s’intéresser attentivement aux enjeux économiques et sociétaux de leur propre pays, et à envisager des recommandations comparables à celles présentées dans le rapport.

Il est évident que nous tenons quelque chose. Dans les semaines qui ont suivi la publication du rapport, tous les paliers de gouvernement au Canada ont fait des annonces validant nos recommandations (en anglais seulement) :

Cet élan nous motive, c’est une bonne nouvelle pour le Canada, et nous continuerons de chercher des moyens de faire connaître le parcours que nous proposons à d’autres intervenants. Nous nous attendons à ce que cela ait un effet d’entraînement en 2021 et bien au-delà.

Notre prochaine normalité

Alors que nous assistons au déploiement du vaccin contre la COVID-19, nous pouvons croire pour l’année à venir en la promesse de revenir aux petites choses de la vie (comme se réunir entre amis et collègues). Bien que la pandémie ait mis notre détermination à l’épreuve, elle nous a aussi permis de trouver de nouvelles façons de rester en contact, de travailler et de faire des affaires, ce qui nous a poussés à être plus créatifs et innovateurs que jamais.

À mesure que l’année s’écoulera, nous continuerons de nous adapter à la prochaine normalité. Peu importe la « normalité » dans laquelle nous vivrons, nous ferons des choix délibérés quant à notre façon de travailler et à l’endroit où nous le faisons, que ce soit à la maison, au bureau ou chez un client, en tenant compte de nos préférences et de nos besoins personnels et du type de travail que nous effectuons. Je m’attends à ce que le télétravail se poursuive, et j’ai hâte d’entendre d’autres histoires intéressantes de clients qui ont observé l’incidence positive de l’établissement de la confiance envers leurs gens dans l’ensemble de leur organisation.

Collaborer pour avoir une influence mesurable

Il est important de nous rappeler que les solutions durables aux problèmes complexes qui nous attendent ne seront ni rapides ni faciles à mettre en œuvre. Par conséquent, pour concrétiser cet avenir meilleur, nous devons prendre aujourd’hui les décisions difficiles qui auront une incidence réelle sur notre économie, notre environnement et nos collectivités.

De mon point de vue, l’étape la plus importante consiste à faire en sorte que les gouvernements, les entreprises et la population canadienne collaborent de façon nouvelle, créative et respectueuse, comme nous l’avons fait tout au long de la pandémie. La rapidité et la coopération sans précédent dont nous sommes témoins avec le déploiement du vaccin contre la COVID-19 en sont le plus récent exemple. L’ampleur de l’occasion qui s’offre à nous nécessite une collaboration inégalée comme celle-ci. Personne ne peut agir seul et réussir à faire de notre monde un univers dans lequel chacun a une meilleure qualité de vie. C’est simple : cette occasion de prendre nos responsabilités et de soutenir le changement qui s’amorce maintenant est trop importante pour que nous la rations.

L’année 2021 est la première page blanche d’un nouveau chapitre. Le stylo est entre nos mains. Travaillons ensemble pour écrire un avenir meilleur pour le Canada et la population canadienne. Je vous offre mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.